Des langues en partage? Cohabitation du français et de l'anglais en littérature contemporaine

Des langues en partage? Cohabitation du français et de l'anglais en littérature contemporaine
Des langues en partage? Cohabitation du français et de l'anglais en littérature contemporaine
Cliquez l'image pour agrandir


Feuilletez cet ouvrage
Les extraits des oeuvres disponibles en feuilletage en ligne sont destinés à des fins de consultation seulement et ne doivent en aucun cas faire l'objet d'un autre type d'exploitation (incluant la reproduction ou la projection en classe à des fins pédagogiques).
Des langues en partage? Cohabitation du français et de l'anglais en littérature contemporaine
Auteure : Catherine Leclerc

ISBN : 978-2-89261-597-5 | Nombre de pages : 416
ISBN numérique : 978-2-98261-626-2
Prix suggéré : 35,00 $

Format : 21,5 x 14 | Parution le : 2010-11-11

Collection : Théorie et littérature
Éditeur : Les Éditions XYZ inc.
Diffuseur : Distribution HMH inc.
Présentation : De plus en plus, les œuvres en prose sont appréciées pour la multiplicité des langages – voire des langues – qu’elles font cohabiter. Plusieurs langues peuvent-elles tout à tour, dans un même texte, servir de véhicule à la relation d’un récit? Peuvent-elles cohabiter en toute réciprocité? Voilà les principales questions que pose cet essai, qui est le résultat d’une enquête sur des textes littéraires écrits à la fois en français et en anglais et qui établissent un rapport de réciprocité plutôt qu’une hiérarchie entre ces langues, forçant ainsi la redéfinition des espaces littéraires qui leur sont assignés et opérant un véritable partage des langues. Catherine Leclerc les qualifie de colingues.

Le premier chapitre formule une théorie du colinguisme apte à guider la lecture des textes analysés dans les trois chapitres suivants : le roman Between de l’écrivaine britannique Christine Brooke-Rose, publié à la fin des années soixante, deux œuvres de la littérature anglo-montréalaise, Heroine de Gail Scott et Hellman’s Scrapbook de Robert Maizels, et des œuvres issues de communautés minoritaires, L’homme invisible/The invisible man du Franco-Manitobain Patrice Desbiens et Bloupe de l’Acadien Jean Babineau.

Notes particulières : Le livre s’adresse d’abord au milieu universitaire – professeurs, chercheurs et étudiants en linguistique et en littérature, mais il pourra aussi intéresser toute personne sensible à la question des langues et du rapport qu’elles entretiennent entre elles, dans la littérature et dans la société en général.

Prix littéraires :

Prix littéraires
  • Lauréate du Prix Gabrielle Roy de l'ALCQ 2010 2010
  • Finaliste au Prix du Gouverneur général - Catégorie Essai 2011


Genre : Essai

Lieu de publication : Montréal
 
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Vimeo Instagram
Ouvrages distribués par
Distribution HMH