Cages humaines (Les)

Cages humaines (Les)
Cages humaines (Les)
Cliquez l'image pour agrandir


Feuilletez cet ouvrage
Les extraits des oeuvres disponibles en feuilletage en ligne sont destinés à des fins de consultation seulement et ne doivent en aucun cas faire l'objet d'un autre type d'exploitation (incluant la reproduction ou la projection en classe à des fins pédagogiques).
Cages humaines (Les)
Auteure : Émilie Andrewes
Illustrateur : Simon Marcus / Corbis

ISBN : 978-2-89261-594-4 | Nombre de pages : 198
ISBN numérique : 978-2-89261-622-4 / ePub: 978-2-89261-267-9
Prix suggéré : 20,00 $ | Parution le : 2010-10-28

Collection : Romanichels
Éditeur : Les Éditions XYZ inc.
Diffuseur : Distribution HMH inc.
Présentation : Lian vit à Hong-Kong avec son ami Fushi et il exerce un ennuyeux travail de sollicitation téléphonique. Pour se détendre, il se rend souvent au Revolving Café où il est si obsédé par des stripteaseuses électroniques qu’il se demande si elles ne sont pas réelles. Mais cette obsession est bientôt remplacée par une autre quand il rencontre Mei, dans un bordel, une jolie blonde qui sent la fleur de prunier et qui danse pour les clients. Lian développe aussi un intérêt pour les oiseaux quand, après avoir perdu de l’argent à l’hippodrome, il se rend au Yuen Po Street Bird Garden pour y dénicher l’oiseau qui lui apportera chance et fortune. Là, il fait la rencontre de Mianzi, un marchand d’oiseaux engagé dans un étonnant rituel de destruction.
Le marché aux oiseaux n’est pas le seul lieu fascinant d’un roman où Hong-Kong est très présente. À la suite des personnages, on découvre le trou à rats qu’a loué un médecin canadien pour qui Mei danse, on entre dans un bar de chiens et de chiennes sacrés, on traverse le Victoria Park, où des personnes âgées dansent sur du disco, on s’égare dans l’inquiétant district de Mong Kok, sillonné par les triades, une puissante organisation criminelle, on admire les grandes tortues vertes de l’île de Lamma, etc.

Extraits de critiques :
« C’est assez ensorcelant. L’humour côtoie de près la férocité, la poésie. Elle glisse d’un registre à l’autre habilement. Décidément, Émilie Andrewes accède à une belle maturité. Suivons-la de près. Une beau 3 étoiles et demie. »
Voir-télé, Tristan Malavoy-Racine , 12 janvier 2011.

Genre : Roman

Lieu de publication : Montréal

Fichier :
 Extrait du livre
 
Autres ouvrages dans la collection Romanichels :

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Facebook Twitter Vimeo Instagram
Ouvrages distribués par
Distribution HMH